L’Echinacée :

 

L’Echinacée (Echinacea angustifolia) est une plante utilisée depuis toujours en Amérique du Nord, et depuis un siècle en Europe.
Aussi, les amérindiens furent les premiers à l’employer dans les affections variées : blessures, maladies vénériennes, fièvres, ou encore morsure de serpent.

Aussi, il s’agit d’une plante vivace à tiges dressées, épaisses, ramifiées et velues à aspect ciré. Elle mesure de 60 à 180 cm de hauteur. Ses feuilles basales sont ovales ou ovales-lancéolées, aigües, grossièrement ou nettement dentées. Les bractées sont linéaires, lancéolées, atténuées, entières, pubescentes sur la surface externe. Aussi, ses fleurs sont pourpres et réunies en boule et les ligulées sont tombantes.

Enfin, on la trouve dans les forêts rocheuses claires, les fourrés et les prairies.

La racine est la partie que l’on utilise en médecine.

 

Propriétés pharmacologiques de l’Echinacée :

  • Tout d’abord, une action immunomodulatrice et immunostimulante : l’Echinacée s’emploie en prévention des infections hivernales et en cas d’infection chronique virale (mononucléose infectieuse, herpes, hépatite…). Ces vertus proviennent de l’activation et de la stimulation des macrophages et des cytokines.
  • Ou encore, une action anti bactérienne, anti-virale et anti fongique : l’Echinacée s’utilise pour traiter des infections aiguës, type rhinite, grippe, bronchite, en complément de l’allopathie, et peut s’utiliser chez les enfants et nourrissons. Elle s’utilise en prévention des infections ORL-Pulmonaires et des infections virales chroniques à action immunodépressive.
  •  Et enfin, action anti-inflammatoire : l’Echinacée étant immunostimulante, elle accompagne toute maladie infectieuse, et elle est déconseillée chez les personnes souffrant de maladie auto-immune.

Le Père Blaize propose cette plante sous différentes formes et en multiples produits.