63 % des Français font confiance à la phytothérapie,

35 % utilisent les plantes “en complément de la médecine classique”,

45 % des Français disent avoir recours à la phytothérapie,

28 % lui donnent la priorité devant la médecine classique,

43 % des Français qui ont régulièrement recours à la phytothérapie (et à l’homéopathie) le font en prévention.